Non classé

LES NR-TURF D’OR Catégorie drivers

L’année 2018 va bientôt laisser la place à 2019 ce qui signifie que l’heure des bilans est venue. J’ai choisi de me polariser sur les drivers qui m’ont fait gagner le plus d’argent en premier lieu.
A mes yeux, trois noms ont fait montre de talents :

  • Yoann Lebourgeois (NR-TURF D’or) : On peut le qualifier sans risque d’erreurs d’homme de l’année. Il a pulvérisé son nombre de victoires avec le chiffre de 324 ( 230 Attelé/94 monté). Il obtient son 4ème étrier d’or.A 33ans, il est au sommet de son art et se prépare à revenir plus fort l’année prochaine après sa convalescence forcée. Notons qu’il a obtenu 65% de ses victoires en province.
  • David Thomain ( NR-TURF d’argent) : 7ème au sulky d’or, il bat à ce jour son record de victoires avec le chiffre de 154 sachant qu’il lui reste encore quelques courses pour améliorer cette performance. J’ai toujours apprécié la drive intelligente ( la dernière en date avec Eridan) et la monte de ce jeune professionnel. il est encore sous-côté et peut permettre de faire des beaux coups au jeu simple gagnant/placé.
  • Francois Lagadeuc ( NR-TURF de bronze) : 25ème au sulky d’or à ce jour. 61 victoires au trot attelé et 26 au trot monté. C’est également une superbe année pour ce professionnel. 2019 devrait lui permettre d’améliorer encore ce score

Pour le reste, Mathieu Abrivard confirme de nouveau son savoir-faire avec une 4ème place au sulky d’or (161 victoires) et une 6ème place à l’étrier d’or. Il oppose une belle résistance aux jeunes aux dents longues par son expérience. J’ai une affection particulière pour celui qui m’a permis d’obtenir ma première victoire à Vincennes avec Eurêka.
Antoine Wiels améliore également sa position en prenant la 8ème place au sulky d’or avec 98 victoires. C’est un professionnel qui sans bruit approche les 100 victoires issues en grande partie de la qualité de l’entraînement de Jean-Paul Marmion.

Chez les apprentis, je remets le NR-TURF d’or à Emesline Desmigneux. Je suis un fan de la monte de cette jeune professionnelle. Elle a explosé cette année en comptabilisant à ce jour 18 victoires dont deux merveilleusement montées avec Eurêka. Son passage chez André Fabre au galop n’est certainement pas étranger à sa qualité de cavalière en compétition. Il faudra compter de nouveau avec elle en 2019.

L’année à venir s’annonce passionnante car le patron « Jean-Michel Bazire » a décidé de baisser sa cadence infernale et provoque par conséquent une brêche dans la course à sa relève.
Merci Madame et Messieurs et l’année prochaine.

 

Un commentaire

  • NICOLAS

    Voici le classement de Thierry :

    1. Jean-Michel Bazire (que j’ai eu le plaisir de rencontrer à Vichy)

    2. Yoann Lebourgeois

    3. Matthieu Abrivard

    4. Franck Nivard

    5. Eric Raffin

    6. David Thomain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :