Les opérateurs hippiques fournissent aux turfistes une belle palette de paris différents pour jouer aux courses hippiques.
On peut dès lors jouer comme on aime.

Les différents types de paris hippiques

La palette couvre à la fois les paris les plus faciles à toucher et à comprendre et ceux plus élaborés et donc plus complexes.

Le pari préféré des turfistes est le jeu simple gagnant et/ou placé. Dans le cadre de ce jeu, il faut trouver soit le gagnant (paris simple gagnant) ou soit le cheval qui terminera dans les 3 premiers (pari simple placé).

On trouve ensuite les couplés gagnants et placés. Dans ce cadre, il faut trouver soit les deux premiers chevaux à l’arrivée (couplé gagnant) ou deux chevaux parmi les 3 premiers (couplé placé). A travers ces paris, on attaque la gamme des paris composés ou paris complexes c’est-à-dire qu’il faut associer deux chevaux qui feront l’arrivée pour gagner de l’argent aux courses.

Il existe une variante au couplé : le 2 sur 4. Pour ce pari, il faut trouver deux chevaux sur les 4 premiers. Aucun ordre d’arrivée n’est nécessaire.

Le Tiercé

Le jeu le plus populaire dans les années 70 a été incarné par le Tiercé. Il faut trouver les 3 premiers chevaux de la course que l’on touchera soit gagnant si l’ordre d’arrivée est respecté par le ticket du turfiste ou dans le désordre dans le cas contraire.
Une variante a également complété cette offre avec le trio. Il faut dans ce cas trouver les 3 premiers d’une course mais sans ordre.

Le Quarté et Le Quinté

On continue de monter dans la complexité en abordant le Quarté. Pour ce pari, il faut trouver les 4 premiers d’une course soit gagnant soit dans le désordre. Compte tenu du niveau de difficulté de la combinaison à trouver, les opérateurs ont créés des lots de consolation à travers des bonus.

Le jeu synonyme de jackpot est le Quinté. C’est le pari suprême par excellence. Il faut trouver les 5 premiers d’une course soit dans l’ordre et/ou dans le désordre. Les gros Quintés peuvent permettre aux heureux gagnants de toucher quelques centaines de milliers d’euros. Ce pari représente aujourd’hui 20% du CA du PMU. C’est la course quotidienne la plus populaire. Beaucoup de turfistes s’adonnent uniquement à parier sur cette courses. On les appelle les quintéistes.

Un autre jeu très populaire retient l’attention des turfistes : le multi. L’objectif de ce pari est de trouver les 4 premiers chevaux de l’arrivée d’une course sans ordre. Le joueur a la possibilité d’augmenter sa combinaison en chevaux pour le même prix unitaire en concédant évidemment une baisse des rapports.

Le report est un pari vertical qui conjugue plusieurs courses. Chaque pari trouvé au jeu simple ou au couplé est rejoué sur la ou les courses choisies par le turfiste. C’est un excellent moyen de faire monter les rapports compte tenu du report des gains acquis sur le nouveau pari.

Comme vous pouvez le constater, les équipes des bookmakers n’ont pas manqué d’imagination pour séduire les turfistes.
L’idéal pour les turfistes sera d’obtenir un tuyau hippique pour gagner de l’argent aux courses.

Pour compléter ce rapide tour d’horizon sur les paris hippiques,
découvrez aussi notre présentation du marché hippique français.

Vous voulez en savoir plus ?
Retrouvez nos autres articles sur comment gagner aux courses,
tout ce qu’il faut savoir sur les pronostics et les tuyaux pour les courses hippiques.