Portrait de turfistes : Simon

Bonjour Simon,

simon turfiste

1. Pourrais-tu te présenter ?

Je m’appelle Simon, j’ai 31 ans, je travaille actuellement dans le commerce et plus particulièrement en grande distribution.

Bien que les semaines soient chargées, j’essaye de me dégager au maximum du temps libre pour le consacrer à des passions dont le turf fait partie.

2. Pourrais-tu décrire ton parcours de turfiste ? À quel âge as-tu débuté ?

Mon parcours est assez récent puisque j’ai découvert le turf en 2018.
De base, je souhaitais me dégager un revenu complémentaire en plus de mon activité salariale et j’ai cherché dans plusieurs domaines. J’ai d’abord essayé le trading en tant que particulier, mais je me suis aperçu que c’était un monde à part. En ce qui me concerne, ce fut une expérience enrichissante mais c’était très compliqué (pour de multiples raisons) de continuer dans cette voie. Puis, j’ai expérimenté les paris sportifs et là aussi ça ne me convenait pas.

En parallèle, j’avais également découvert les courses hippiques et on peut dire que le chemin ne fut pas de tout repos. Déjà je n’y connaissais absolument rien, donc il a fallu que j’apprenne à connaitre les bases telles que les entraineurs, les jockeys drivers, les chevaux, les différentes spécialités de courses, … (et j’en apprends encore aujourd’hui) J’ai passé également beaucoup de temps à regarder les courses hippiques. C’est un chemin semé d’obstacles mais j’ai choisi de poursuivre dans ce domaine et je continue encore aujourd’hui de progresser.

3. Quel style de turfiste es-tu ?

Je pense être un joueur qui prend du recul sur le jeu (les expériences du trading et des paris sportifs ont contribué à cette mentalité).
Ce recul me permet de privilégier la raison aux émotions même si je reconnais que c’est difficile car c’est contraire à la nature humaine. À mes débuts, il m’est arrivé de cramer mon capital sur plusieurs courses parce que je me suis senti pousser des ailes. J’ai alors fait par la suite une petite introspection sur moi-même et je me suis posé une question clé notamment, qu’est-ce qui fait que j’ai décidé de miser sur les courses ?

J’en suis venu à la conclusion, pour être rentable et rien d’autre. Pour cela, il faut mettre de coté au maximum les émotions, resté humble et suivre un plan méthodique.

4.Quelle est ta discipline préférée ?

Ma discipline préférée est sans hésitation le trot attelé. J’ai eu l’occasion de regarder toutes les disciplines et ça n’engage que moi, je trouve que le galop et l’obstacle sont des disciplines très difficiles à analyser. Je ne dis pas non plus que c’est facile pour le trot, mais je pense qu’il faut se spécialiser dans une discipline et le trot correspond plus à ma logique.

5. Quels sont les paris hippiques que tu préfères ?

Je mise qu’en simple gagnant et placé. Pour le reste, c’est plus compliqué, d’autres paramètres se rajoutent à l’analyse et à mon stade, je n’ai pas encore su trouver la solution. Mais j’espère un jour progresser dans la voie du couplé gagnant et placé.

6. Combien de temps par semaine consacres-tu à ta passion de turfiste ?

Je suis à peu près à 5 heures par semaine environ. Je travaille 42 heures par semaine en tant que salarié donc je manque un peu de temps mais j’arrive à suivre et lors de mes congés j’y consacre un peu plus de temps.

7. Quels sont les sites que tu utilises pour analyser tes paris hippiques ?

Je suivais le site geny et letrot.fr mais je n’ai plus trop besoin de le regarder depuis que j’ai rencontré Nicolas.

8. Pour conclure cet entretien, aurais-tu des conseils à fournir aux débutants pour gagner au turf ?

Pour ma part, je pense qu’il y a 3 facteurs à prendre en compte.
Le mental, la gestion de mise et une méthode à suivre.

Pour la question du mental, je pense qu’il ne faut pas bruler les étapes et il faut apprendre à apprivoiser l’échec. C’est impossible de vouloir gagner au turf sans accepter de perdre. Puis il faut être très patient, le chemin vers la rentabilité est long. Pour la gestion de mise et la méthode, s’il y a une seule chose à faire, c’est de rencontrer Nicolas !!

Déjà humainement c’est vraiment une personne extra, ce n’est que du plaisir d’échanger avec lui, il ne peut que vous bonifier. Et du point de vue de l’hippisme, c’est un véritable pro il va vous faire gagner 10 ans dans votre jeu. Il vous apprendra à analyser la musique comme personne. J’en ai pourtant acheté des méthodes miracles, des livres et toutes sortes de choses qui vont vous pigeonner. Avec Nicolas on est sur toute autre chose !! Il va vous guider vers la bonne voie et ne vous fera pas perdre votre temps et votre argent. En revanche, il n’y a évidemment pas de miracle et pas de place pour le rêve dans ce domaine, le travail et l’expérience restent les maitres mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.